• Chaque période de l'année comprend ses turpitudes comme ses joies. Voici un calendrier sommaire des activités principalement agricoles. Des chantiers de bâtiment se greffent au coup par coup. Annoncez-vous un peu à l'avance lorsqu'il s'agit de chantiers assez gros, comme le ramassage des châtaignes ou la coupe de bois.

    Janvier:                      Coupe de bois: trois semaines  à un mois en général

    Février:                      Début du jardin: semis en caissettes, épandage du fumier

    Mars:                          Labour, travaux du sol, mise en place du jardin

    Avril à octobre:           Jardin et agriculture

    Mai:                           Résidence d'artiste: deux semaines

    Août:                         Nettoyage des sols de la châtaigneraie.

    Septembre:               Chantier de rénovation des maisons sur deux                                                     mois cette année au minimum

                                     Récolte des pommes,

                                     Transformation des petits et gros fruits

    octobre-novembre:    Ramassage des châtaignes

    Décembre:                Transformation des châtaignes, marchés


    1 commentaire
  • Chaque année, nous proposons un chantier bois à qui veut:

    - se défouler

    - Apprendre à manier des engins comme le merlin, la tronçonneuse, le fendage de gueule

    -Le bois de chauffage est une activité vivrière, c'est pourquoi se côtoient chaque année celles et ceux qui viennent par amitié et pour apprendre et celles et ceux qui, de la Clémenterie ou des vallées environnantes, vont faire leur bois de chauffage de pour de pour dans deux ans, comme on dit chez nous.

    Cette année, en plus, nous nous occuperons d'entretenir la châtaigneraie, au mois d'août et ferons bien du petit bois avec tout cela!

     


    votre commentaire
  • la Clémenterie étant un lieu ouvert, c'est bien toute l'année que nous vous accueillons. Les principes de cet accueil  sont écrit dans un autre chapitre et ce qui nous intéresse là est bien plutôt la raison de cette activité. En effet, le temps imparti à accueillir toute sorte de personne en fait une activité à part entière, que nous aimons par dessus tout.

    Est-ce que nous aimons parler de nous? Pas forcément, mais nous désirons continuer à échanger avec tout unE chacunE sur tout et n'importe quoi, peut-être pour faire mentir les citadins qui craignent l'isolement de la campagne, ne parlons pas des montagnes.

    Un proverbe chinois dit: "si tu restes suffisamment longtemps au même endroit, tu verras passer le monde entier devant toi".

    Une autre fonction de l'accueil qui correspond à de l'accueil de moyen et long terme est celle que nous aimons à appeler l'éducation populaire. Non que nous nous sentions le droit et la position d'"éduquer" d'autres que nous (et que nos enfants), mais surtout il est question de de transmission et d'échange de savoirs et savoir-faire, d'échange de points de vue.

    Une activité que l'on pourrait aisément adjoindre à cette petite liste ressemble à du tricot: tricoter nos pensées, nos réflexions ensemble, partager nos colères et nos états d'âme....Tricoter des pensées ensemble est une des fonctions de l'accueil sous toutes ses formes. Nous espérons, malgré le rétrécissement de la pensée ces dernières années, rester un lieu possible pour cette activité.

    Nous envisageons très prochainement d'en faire un moment privilégié où nous vous inviterons avec plaisir, si vous nous laissez votre émile!!!!

     

    Activité première: l'accueil

    Depuis deux ans, nous accueillons des enfants et des ados pour des ateliers divers: jardinage, traction animale, poterie, cuisine et fabrication de pain. Notre lieu n'est pas une ferme pédagogique, mais bien toujours un lieu de transmission de valeurs, savoir et savoir-faire. Ce "public" jeune est toujours volontaire et sait bien plus de choses que bien des adultes. Il est souvent autonome, toujours intéressé. Et ça bosse dur!

    L'accueil ne veut rien dire, lorsque cela nous rappelle le titre d'hôtesse d'accueil...

    L'accueil à long terme ne mérite plus ce nom. La Clémenterie, lieu vaste s'il en est, peuplé il y a longtemps d'environ 40 personnes, 5 familles, attend celles et ceux qui viendront la sortir de sa léthargie, faire frémir ses terrasses et ses ruisseaux.


    1 commentaire
  • Lorsqu'à l'hiver 2007/2008, nous n'avons pu sortir de bois de chauffage de la châtaigneraie pour cause de trop fortes pentes, nous avons pris la décision de trouver un moteur tout terrain dès le printemps prochain. C'est ainsi que Fleur est venue habiter les terrains de la Clémenterie, qu'elle a du passer son CAP de chèvre en montagne pour trouver les rares herbes mangeables encore en été.

     Agriculture et cheval

    Les travaux de la terre et de transports bois et autre sont à présent assurés par notre belle Comtoise, Fleur et depuis quelques temps par Météor, Mérens au pied agileAgriculture et cheval.

     Nos machines agricoles sont donc à traction animale, même si notre vieux tracteur SAME fait toujours l'affaire!

    Agriculture

     

     

    Nous cherchons toujours des gens sensibles à ce mode de culture, pour un apprentissage en règle ou plus simplement quelques aides ponctuelles à l'arrière des machines...au pas.

    Agriculture

     

     

     

    Faucheuse à traction animale

     

     

     

     

     

     

     

     

    Blé

    Deux parcelles ont été semées de blé de variétés anciennes mais nous n'avons pas les surfaces suffisantes pour notre projet. Nous cherchons des terrains pour faire du blé panifiable, en vue de nous rendre autonome en pain et d'assurer cette production à quelques amiEs.

     

     

     


    votre commentaire
  • Notre jardin vivrier nous prend pas mal de temps, quasiment toute l'année. Nous y recevons régulièrement des amiEs et des voisinEs. Le champ de pommes de terre est collectif lui-aussi. Tout le monde peut s'y retrouver un jour ou l'autre, nous aimons transmettre nos savoirs, nos doutes et nos expériences.

     Jardinage

    Nous aimons nous poser dans la partie dite "pédagogique" ou encore dite "artistique", comme on veut ce jour-là, pour y admirer les montagnes qui nous cotoîent et y boire un verre, un kir au sirop de romarin...

     

    Nos méthodes de jardinage sont au pluriel. pas de chapelle, pas de religion, ni permacole, ni traditionnelle, ni Montessori, ni ni....vous voyez ce que nous voulons dire?

    Nous faisons avec ce que nous avons, avec ce que nous sommes. Nous ne sommes ni religieux ni passéistes, nous aimons créer, nous aimons reproduire....

    Nous aimons manger nos légumes et nos fruits, nous aimons les donner, nous aimons les échanger.

    Jardinage

    Nous aimons à penser que le temps passé les mains dans la terre est un temps compté double, double de plaisir et de réflexions intelligentes, double de sens, double politiquement aussi....

    Cultiver son jardin n'a jamais été aussi politique. Un commissaire européen, à l'heure de l'entrée de la Pologne dans l'U.E. (un pays qui, malgré la collectivisation pendant le régime soviétique a réussi cet exploit de conserver sa structure majoritairement composée de petites exploitations familiales) annonçait, bille en tête, que les cultures vivrières seraient désomais considérées comme du travail au noir!!!!!

    Jardinage

    Chaque année voit augmenter le resserrement des mailles des filets des gros semenciers sur le vivant et son exploitation: lois en tout genre interdisant la reproduction des semences paysannes, leur vente et même leur échange, lois interdisant la fabrication des extraits végétaux (purins d'ortie et compagnie), procès aux associations et entreprises productrices de semences paysannes etc., brevet posés sur les gènes des végétaux comme des animaux, empêchant leur utilisation ainsi que leur reproduction sans paiement d'une taxe à ces mêmes entreprises destructrices de la diversité biologique, gratuite et généreuse implantée sur notre bonne vieille terre.....

    Jardinage

    Je n'en rajouterai pas. N'hésitez pas à nous faire part de vos propres réflexions et informations à ce sujet dans la rubrique " mouvement et énervement"

    Donc, jardiner devient un acte de résistance, produire ses propres légumes pour ne pas passer par les supermarchés aussi.

    Soyons tous des Jean Moulins des jardins et....JARDINONS!!!!

     

    Jardinage


    votre commentaire