• Pour la deuxième année, l'association La Clémenterie et Paysann'art (structure agricole) ouvrait les portes de la Clémenterie pour l'événement De Ferme en Ferme, organisé par les CIVAM Ardèche.

    UN dimanche pluvieux et l'entre deux tours n'ont pas empêcher pas mal de gens, du coin et d'ailleurs de nous rendre cette visite.

     

    De Ferme en Ferme

    Flo, ancienne administratrice de l'association a veillé à vous tenir(et se tenir) au courant des dernières brochures mises à disposition en attendant les visites.

     

    De Ferme en Ferme

    Une autre Flo, elle aussi la reine des fleurs, vous a fait la visite es jardins vivriers, ainsi que de la châtaigneraie de production.

     

    De Ferme en Ferme

    Fleur a assuré la partie démonstration de traction animale, sur une parcelle nommée Clara en hommage à Clara Zetkin.

     

    De Ferme en Ferme

     

    Malo a assuré la deuxième journée.

     

    De Ferme en Ferme

     

    Des oignons regardent le Tanargue et nous les surveillons de près!

    Merci à Floriane, qui s'est formée à la photographie couchée dans les herbes.

     

    De Ferme en Ferme

    Pierrot, pour la deuxième année a cuisiné pour touTEs les bénévoles présentEs, et donne son avis sur les crêpes.

    De Ferme en Ferme

     

    Le magasin, dit encore moins ambitieusement "point de vente" était tout beau et accueillant.

    Pour la deuxième journée, pluvieuse à souhait, il a accueilli une bonne partie des panneaux d'explication ainsi que le stand des Faucheurs-euses Volontaires d'OGM.

    Parallèlement, dans une autre maison, un film "Je, tu, elles...Femmes en agriculture" d'Aurélia Etienne, distribué par les CIVAM Ardèche, a été visionné par une cinquantaine de personnes.

    Les animations | Court Circuit

     

    Plus de renseignements là: http://www.civamardeche.org/Place-des-femmes-en-agriculture

     


    votre commentaire
  • On tarde à mettre les photos en ligne, très occupéEs par le jardin et les transfos... Ben oui, les paysanNes au printemps sont à plus que plein temps. Mais on ne compte pas ses heures, ni ses jours de repos. On ne compte pas non plus les petites pauses salutaires pour contempler la montagne, le Tanargue, qui se dresse devant nos terrasses, inondé en ce moment d'une lumière rasante en fin de journée, une lumière de printemps qui s'aplatira bientôt pendant l'été. On aurait du choisir un endroit féerique pour bosser, on n'aurait pas trouvé mieux.

    Voici quelques photos de la coupe de bois qui a eu lieu entre janvier et février de cette année.

    coupe de bois et De Ferme en Ferme

    Zaza se compare à la tronçonneuse au repos.

     

    coupe de bois et De Ferme en Ferme

     

    Dans la vieille châtaigneraie, deux tas de bois mort, à brûler tout bientôt, se dressent tandis que des branches prélevées plus haut attendent d'être débitées.

    Ce ramassage n'est pas utile à la châtaigneraie, nous ne rangeons pas la forêt. Il est utilse à nos poëles uniquement et le reste de bois mort continuera à abriter insectes et petits animaux. À nourrir le sol surtout et donc les arbres gigantesques qui peuple ce coin de la Clémenterie.

     

    coupe de bois et De Ferme en Ferme

     

    Adeline dans la neige tente la fendaison d'un morceau particulièrement difficile.

     

    coupe de bois et De Ferme en Ferme

     

    Cette année, ce sera tout particulièrement Malo, notre Mérens, qui aura débardé les grumes prélevées sur les terrasses du haut. Un travail de dentelle, de maîtrise et un brin d'acrobatie lui auront été nécessaire. Sans compter sa formidable énergie et volonté.

     

    coupe de bois et De Ferme en Ferme

     

    Après le boulot, réconfort mutuel: on se grattouille, on se papouille.


    votre commentaire
  • Les 23 et 24 avril 2016, l'association La Clémenetrie et Paysann'arts ont accueilli quelques 400 visiteurs-euses pour l'événement De Ferme en Ferme, événement annuel organisé par les CIVAMs dans le but de montrer nos lieux et nos métiers au grand public.

    De Ferme en Ferme

    Notre épouvantail faite sur mesure accueillait (et accueille toujours!) à l'entrée du lieu

     

    De Ferme en Ferme

     

    Petite démonstration de sarclage avec Malo

    Franche rigolade, mais aussi gros vent!

    De Ferme en Ferme

    Des panneaux retraçant les différentes activités de l'association ont permis aux visiteurs-euses de contempler aussi notre fibre artistique!

    De Ferme en Ferme

     

    Un joli stand  de vente des produits ainsi que dégustation et crêpes pour finir la visite en trois temps: démo de traction animale, visite des cultures et châtaigneraie, explication des prérogatives de l'association, niveau activité et bien sûr, piliers des engagements politiques!

    De Ferme en Ferme


    2 commentaires
  • Et bien nous y voilà enfin!

    Lundi dernier, nous avons achevé la rénovation du toit de la maison commune!

    Après près de 5 semaines de travail (pas tous les jours, ne vous inquiétez pas), nous voilà rechâpeautéEs de neuf et c'est une belle réussite. surtout que depuis lors, il pleut sans discontinuer.

    Quelques photos de la dernière semaine.

    Fin de chantier

     

     Le camion de 5 tonnes et demi est parvenu derrière  la  maison et a commencé à décharger les palettes de   tuiles devant le toit.

     

    Jean-Yves était à la réception et ce fut une sacrée acrobatie.

    Fin de chantier

     

     

     

     

     

     

     

    Fin de chantier

     

    Les paquets de 5 tuiles pesaient 15 kilos chacun, alors que nous étions en équilibre sur de petits liteaux.

     

     

     

     

    Fin de chantier

     

     

     

     

     

     

     

    Mise en place de la dernière pièce de bois sur la faîtière.

     

    Fin de chantier

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques piles de tuiles restent encore, attendant d'être posées au faîtage. C'est vraiment plus facile de marcher sur ces tuiles mécaniques, supposées résister à nos tempêtes tanarguiennes.

     

    Fin de chantier

     

     

     

     

     

     

    Le closoir est posé, les dernières tuiles fixées...Une des dernières fois où nous lèverons la tête sur le magnifique paysage de fond de vallée.

     

     

     

     

     

    Fin de chantier

     

     

     

    Fin de chantier

     

    Le bouquet final est fixé sur le pignon...nous sortons une petite boisson que nous partageons avec le toit!

     

    Fin de chantier

    Notre super charpentier fait corps avec son travail de plusieurs semaines et nous rions fort tout en ayant un peu la gorge serrée....Une fin est un petit deuil.


    votre commentaire
  • Entre deux pluies, dont un épisode cévennole (600mm d'eau), nous continuons la retape du toit.

    Déjà le plus harassant est passé...les murs ont été légèrement rehaussés à coup de pierres trouvées sur les anciennes tuiles, d'enduits copeaux bois/chaux.

    Les chevrons ont été découpés, puis posés et les plaques de laine de bois ont été glissées en-dessous et entre eux.

    Bref, il serait aisé de continuer à détailler les étapes intenses de ce retoiturage.

    Toit toit mon toit

    Entre deux bâches, Jean-Yves recalcule les distances inter-chevrons;

    Toit toit mon toit

     

    Toit toit mon toit

    Pose du frein-vapeur...bonne ambiance, bonnes discussions!

    Toit toit mon toit

    Au-dessus du frein-vapeur, les premières plaques de laines de bois ont été posées... Deux agents secrets de la plaque se sont retrouvés!

    Toit toit mon toit

    Un bon matelas nous attend.

    Toit toit mon toit

     

    Laurent est venu poser les chevrons au-dessus de la première couche de laine de bois.

    Ça tangue fort!

    Toit toit mon toit

    On a beaucoup balayé le toit...Ludivine derrière la poulie.

    Toit toit mon toit

    Toit toit mon toit

    La deuxième couche de laine de bois a été posée plus facilement.

    Toit toit mon toit

    Enfin, après quelques intempéries, nous avons pu poser le premier lai de pare-pluie....

    Toit toit mon toit

    Aimé a pu enfin clouer les premiers liteaux sur le pare-pluie. C'est Copa Cabana!

    Toit toit mon toit

     

    Père et fils au travail un samedi matin...grandiose!


    1 commentaire