• Quelques semaines après la foire à l'autogestion, quelques dizaines de degré en trop partout en France....les nouvelles du changement climatique ne sont pas très bonnes, on s'en doute. On enfonce des portes ouvertes à pleins bras, à coups de pied rageurs, à force d'angoisse surchauffée...L'eau vient à manquer, l'eau potable à se faire rare, les arbres se dépouillent, les prairies ont une belle odeur de céréales moissonnées.... Couleur paille, donc.

     

     


    1 commentaire
  • Depuis pas mal de temps, nous travaillons en traction animale, pour les cultures maraîchères et vivrières, pour débarder du bois de chauffage, comme du bois d'œuvre, pour du transport de tout et n'importe quoi.

    Depuis septembre dernier, Météor, petit Mérens bien charpenté, fait partie de la Clémenterie. Son avantage est d'être petit et très bien élevé.

    C'est pourquoi, nous avons commencé à proposer à des enfants et ados de travailler avec lui.

    Ces ateliers seront proposés tout le printemps, les samedi après-midi et dimanche et de manière plus régulière du 12 avril au 11 mai.

    Nouvelles activités

     

     

     

    En cours de brossage....manque un petit tabouret, mais ils y sont arrivé.

     

     

     

     

     

    Nouvelles activités

     

     

     

    À 11 ans, Andréa connait déjà les chevaux pour les monter en centre équestre.

     

     

     

     

     

    Nouvelles activités

     

    C'est elle qui va diriger Météor à la carriole.

     

     

     

     

     

     

     

    Nouvelles activités

     

    Une autre jeune fille s'est essayé au débardage de bois entre le jardin et la place du village. L'appétit de Météor pour la nouvelle herbe du jardin nous a procuré quelques désagréments, mais, dans l'ensemble, il a été très chouette et ce fut une bonne expérience pour cette ado de 14 ans.

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Un tout nouveau programme se dessine à la Clémenterie

    Nous ne renions pas les cultures vivrières, au contraire, nous vous invitons à y participer!

     

    Ateliers alimentation et jardin

    Ces ateliers prennent pied dans tout un contexte d'éducation à l'environnement, nécessaire selon nous et vital pour comprendre et réapprendre la valeur et l'origine des aliments que tout unE chacunE peut faire pousser chez soi.

    Pour les personnes à partir de 9 ans, nous proposerons, selon le calendrier de nos cultures, probablement à partir de début mars, une initiation à la traction animale, avec Météor, le Mérens. Ce sera une initiation au travail du sol: labour et/ou griffage, hersage etc.

    Si la météo ne se prête pas à rester dehors, nous fabriquerons du pain, des pâtes et autres joyeusetés indispensables à la base de notre alimentation.

    Pendant les vacances des trois zones, qui commencent samedi 15 février avec la zone C et finissent le 16 mars avec la zone A, les Jardins de la Carotte Ébouriffée proposent des animations

    Les frais d'animation sont à prix libre, c'est-à-dire que vous mettez ce que vous jugez pouvoir mettre, en fonction de vos revenus et du plaisir que vous avez pu y trouver.

    Le mieux est de téléphoner ou d'écrire un petit courriel auparavant, pour s'informer et réserver votre journée.

     


    votre commentaire
  • Samedi, nous serons au marché hebdomadaire d'Aubenas avec le Réseau des Jardins en Partage de l'Ardèche méridionale.

    Au programme, une soupe fabriquée par nos soins, mélange de châtaignes récoltées à la Clémenterie, potirons du Bateleur et de V.I.E.

    Nous serons là pour vous parler de nos jardins, des animations régulières et ponctuelles qui s'y déroulent ainsi que pour vous inviter à à y passer, et surtout à démarrer votre propore jardin, a y inviter vos voisins et voisines pour une production alimentaire et conviviale!

    Vive la révolution potagère!

     


    votre commentaire
  • Depuis l'ouverture des jardins partagés en 2008, il nous était évident que nos savoirs allaient être transmis, que nous allions en acquérir de nouveaux avec la rencontre.

    En campagne (comme on dit en région quand on est parisien), de louer ou d'acheter un logement ne garantit plus du tout l'accès à un bout de terrain. C'est pourquoi nous avons proposé aux habitanTes de la vallée cet espace fantastique pour y faire nos expérimentations ensemble, avec enfants, avec potes, avec joie. D'expérimentations en expérimentations, nous sommes passé à un véritable jardin vivrier, habité, investi, choyé.

    En 2010, les Jardins de la Carotte Ébouriffée naissent sous l'impulsion d'Éva, salariée de l'association. Une mini-mare prend forme, une énorme butte en coeur et des petits plessis surgissent de terre.... Des classes de maternelle et primaire viennent nous rendre visite, le temps d'une journée pour clore leur année scolaire.

    Depuis cette année (2013), cette activité devient de plus en plus présente. Certes, nous sommes surtout paysans de nos montagnes, pour nous y nourrir nos ventres et nos pensées, pour nous lier au monde de la terre et des humains, aux habitants de tout poil et de toutes pattes. Mais au regard de la perte de savoirs et savoir-faire, du hors sol que nous impose un développement éffréné particulièrement agressif de cette fameuse terre et de nos vies hachées, nous sommes convaincuEs de la nécessité de transmettre. Surtout, nous disposons d'un espace magique, un pan de montagne perdu au fond d'une vallée, une aire de jeu presque illimitée qui nous pousse au partage.

    Alors voilà, nous réfléchissons et agissons dans le sens qui nous préoccupe, nous cherchons les moyens a-hiérarchique de ce partage avec petits et grands humains et notre implication dans divers réseau se précise...

     Éducation populaire

     


    votre commentaire