• Reconstruire

    Reconstruire

     

    Il y a plusieurs dizaines d'années, le hameau de la Clémenterie ressemblait à cela.

     

    Entre-temps, les toits se sont défaits, les murs effondrés et il n'en reste pas grand chose, sinon des tonnes de pierres de toutes dimensions. Même cela a un charme fou.

    Nous habitons dans deux maisons.

    Notre souhait est de reconstruire ces ruines, non à l'identique, car il faudrait avoir l'amour des pierres, ce que nous n'avons pas. Nous avons l'amour du bois, de la terre et de la paille. Nous sommes très paysans, finalement!

    Les nouvelles (pourtant si anciennes) méthodes de construction dites écologiques, que nous appelons plutôt d'autoconstruction, nous attirent par leur simplicité et la beauté qu'elles peuvent apporter. Les matériaux peuvent n'être pas trop chers, légers et faciles à manipuler. Le savoir-faire se transmet comme l'air du temps, avec passion, sans déraison.

    Nous avons le souhait de rénover et reconstruire des habitats non seulement sains (c'est décidemment à la mode), mais aussi accessibles financièrement. Bref, du logement social. Social, c'est nous, c'est vous, c'est la société!

    Pour le moment, nous tentons de garder et réparer les bâtiments habitables encore habitables, voire confortables.

    Nous nous prenons à rêver de nouveaux logement pour nos amiEs de partout qui aiment à nous rencontrer, à poser les pieds dans ce havre de paix rude et beau.

    Pour cela, c'est à nous (à vous?) de rassembler les belles énergies, les compétences et les passionnéEs.

     

    Reconstruire

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 17:57

    Un avis-sérieux-d'ahuri sans soucis;

    La problématique de la reconstruction en 3 points :

    Mains d'œuvre

    Matière première

    Matériel.

    L'avenir en devenir passe inexorablement par la bonne volonté de chacun.

    Participons et partageons nos savoirs faires, nos acquis.

    L'expérience prouve qu'on a tous un jour à utilisé un outil qui est utile à la bonne marche de nos entreprises, présentes, passées ou futures.

    Qui ou quoi(...)

    LY

    2
    Isa
    Samedi 6 Juin 2015 à 14:01

    j'habite Niort j'irai bien voir Christine à Poitiers


    est-ce possible ?

    3
    ze louis
    Jeudi 18 Juin 2015 à 10:19

    Refuser une mission d'intérim ma exposer à une supréssion des IFM, je dis que c'est malhonnète de la part d'une agence, de plus 64 km pour aller à Poitier de Niort, cest dix euros de carburant avec ma clio. je le sais car depuis lundi 9 je faisait le trajet jusqu'à Roissy en France pour un travail en intérim et c'était du 110km/h pendant 38km (76km aller retour).


    Le temps c'est de l'argent.


    Vivre à crédit


    Pour ou contre le discrédit


    Discrètement


    Insidieusement


    Parlementant dans l'espoir du plein emploi.

    4
    ze louis
    Jeudi 18 Juin 2015 à 10:27

    Pour l'existent du restant du hameau,

    J'ai une opinion toute faite pour l'utilisation des pierres (car sans import, nul doute qu'il y aura un manque de cette matière première) à moyen terme.

    Alors commençons un projet de chemin pavé...

    Le commencement : Du matériel, des matières première, des vivres.

    -une échelle de paveur

    -une truelle

    -une pelle

    -une pioche

    -une brouette

    .

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :