Le glyphosate doit être retiré de la vente

Un renouvellement de l'autorisation de cette molécule et de ses adjuvants serait un contresens vis-à-vis d'une politique de santé pérenne.

L'agriculture chimique et industrielle résiste mais ne fonctionne pas. C'est elle qui effectivement utilise le plus le fameux RoundUp et ses équivalents, un désherbant total dont la formule complète n'a jamais été testée sur la santé des humains et des animaux… La seule molécule du glyphosate a été classée cancérogène probable par l'Organisation Mondiale de la Santé le 20 mars 2015 (étude du Centre International de Recherche sur le Cancer). Comme le livre du Professeur Séralini l'annonce : nous sommes « TouTEs Cobayes ».

C'est ainsi qu'une action concertée sur toute la France a eu lieu le 19 mars 2016 dans 35 lieux de vente aux particuliers de désherbants totaux contenant du glyphosate : des Faucheur-euses Volontaires d'OGM ont, pacifiquement, peint des bidons de ce poison à l'intérieur des magasins. Des feuilles d'informations ont été remises au public.'' *cf vidéo Les pesticides on en veut plus! on en peut plus!

Suite à cette action, à Aubenas, deux magasins ont porté plainte pour dégradation de biens : Bricomarché et Gamm Vert. Deux Faucheurs-euses sont poursuiviEs sur les 12 personnes qui ont participé à l'action, et sont convoquéEs le 30 septembre 2016 à 10h devant le Tribunal de Grande Instance de Privas.

Il y a quelques jours encore, la Ministre de la Santé, ainsi qu'auparavant la Ministre de l'Ecologie et plusieurs autres personnalités du monde politique affichaient leur souhait de ne pas voir ré-autorisée cette molécule.

Nous, Faucheuses et Faucheurs ardéchois, maintenons notre revendication, en lien avec tous les Faucheurs et Faucheuses de France : Sortez ces produits des magasins, arrêtons l'empoisonnement généralisé !

Monsanto et consort organisent la dépendance des paysans. Dans les pays du Sud, ils imposent la monoculture et la déforestation. En France, c'est la qualité médiocre et l'endettement pour payer semences, engrais, pesticides...

L'agriculture chimique, c'est aussi l'affaiblissement de la biodiversité et l'accaparement du vivant par quelques-uns via les brevets abusifs. Et cela a des conséquences à long terme en matière de santé.

Tout cela est rendu possible par l'absence de transparence, dans ce domaine : étiquetage déficient, traçabilité insuffisante, données opaques, études incomplètes et maintenant OGM cachés (mutagénèse, cysgénèse...).

Nous voulons vivre dans un monde équitable où le profit des uns ne repose pas sur le malheur et l'exploitation des autres et la destruction de notre planète.

Pour nous joindre: faucheursvolontaires07@laposte.net